Illustration (JoaquinAranoa / Pixabay / ImmoPotam).

59% des Français sont propriétaires de leur résidence principale

D’après le baromètre économique Odoxa, en 2021, les Français deviennent de plus en plus propriétaires mais il faut attendre plus longtemps pour le devenir et payer plus cher.

Ces vingt dernières années, la part de Français à accéder à la propriété a continué d’augmenter mais à un rythme moins effréné que dans les années 1980. Le baromètre économique Odoxa remarque que 59% des Français âgés de plus de 18 ans sont propriétaires de leur logement (avec ou sans prêt à rembourser), 34% sont locataires et 7% sont des adultes à charges chez un ascendant ou un descendant. Ce baromètre confirme un constat évident : nous ne sommes pas tous égaux face à la propriété puisque 73% des plus de 65 ans sont propriétaires alors que 57% des 18-24 ans et 44% des 25-34 ans sont locataires. Aussi, 61% des ménages aux revenus les plus modestes sont locataires tandis que 82% des ceux aux plus hauts revenus sont propriétaires.

Selon ce même baromètre, le coût moyen du logement en France, pour les propriétaires comme pour les locataires, s’élève à présent à 700€/mois et représente une hausse de plus de 10% en sept ans. Dans les grandes agglomérations, ce budget dédié au logement a carrément explosé en sept ans : ils sont désormais 35% à payer plus de 800€/mois alors qu’ils n’étaient que 20% en 2014 à dépasser ce seuil.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.