Illustration (DR / Gustafson Porter + Bowman).

Enquête publique pour les réaménagements autour de la tour Eiffel

Depuis le 11 octobre et jusqu’au 17 novembre 2021, les Parisiens sont invités à donner leur avis sur le projet de réaménagement de l’axe Champ-de-Mars / Trocadéro. 25 hectares doivent être piétonisés et végétalisés.

Depuis 2017, la mairie de Paris a pour ambition de réaménager le quartier de la tour Eiffel en végétalisant et piétonisant tout l’axe allant de l’Ecole Militaire jusqu’au Trocadéro (Paris VIIe, Paris XVe & Paris XVIe). Un appel d’offres avait été lancé en 2019 et Gustafson Porter + Bowman (GP+B), un cabinet d’architectes américain, avait remporté ce marché en prévoyant de créer une promenade végétale excluant les véhicules motorisés sur l’ensemble de cet axe. Ainsi, il s’agissait de proposer un espace public dédié principalement aux piétons et au moyens de locomotion doux, tout en repensant l’offre de commerces dans ce secteur. Plus aucune voiture ne devrait circuler au pied du Trocadéro, sur le pont d’Iéna, la place de Varsovie et le quai Branly.

Face aux enjeux de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024, les travaux de réaménagements se feront en deux temps avec une partie qui pourra être livrée avant cet évènement planétaire (fin 2023) et la suite des aménagements jusqu’en 2026. Les Parisiens sont invités à s’exprimer sur cet aménagement jusqu’au 17 novembre 2021. Cette consultation est indispensable à l’approbation de la mise en compatibilité du Plan Local d’Urbanisme (PLU), à la délivrance des permis d’aménager et de construire et à la délivrance de l’autorisation environnementale nécessaire au réaménagement des abords du site de la tour Eiffel. Les autorisations administratives et le démarrage des travaux démarreront mi-2022.

Participer à l’enquête publique

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.