Illustration (Thirdman / Pexels / ImmoPotam).

VEFA : la Fédération des Promoteurs Immobiliers note une “panne sèche”

Pour la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), si le nombre de logements neufs vendus au 1er trimestre 2022 est catastrophique, cela s’expliquerait aussi par le stock très limité en cours de commercialisation.

Entre 2016 et 2019, les années les plus fastes pour la Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA), 32.354 logements se vendaient en moyenne chaque trimestre. Au cours du 1er trimestre 2022, la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) a enregistré la vente de 29.628 logements neufs (soit une baisse de 20,2% par rapport au 1T-2021). Ce chiffre inquiétant pourrait être encore plus alarmant quand on remarque que les ventes en bloc représentent encore 15,8% des ventes globales (4.705 logements) pour ce premier trimestre de l’année, même si elles sont désormais moins présentes qu’en 2020 (30%) et en 2021 (27%). Mais pour la FPI, ces mauvais résultats s’expliquent aussi par l’absence de stock à commercialiser : si 134.400 permis de construire ont été déposés entre janvier et mars 2022 (marquant une hausse de 25,1% par rapport au 1T-2021), cela n’est pas suffisant pour répondre à la demande.

Deux ans après les élections municipales, les logements collectifs n’obtiennent toujours pas de permis de construire en nombre suffisant pour répondre aux besoins des ménages. De ce fait, la faiblesse, toujours plus criante de l’offre commerciale conduit toute une filière vers une crise majeure. C’est d’autant plus regrettable qu’aucun responsable politique ne peut mettre en doute l’aggiornamento écologique effectué par la profession, qui se traduit dans nos réalisations“, a déclaré Pascal Boulanger, le président de la FPI France, dans un communiqué de presse. Depuis le 1er janvier 2022, tous les permis de construire déposés doivent répondre aux exigences de la nouvelle norme portant sur la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.