Illustration (TonyKnight / Pixabay / ImmoPotam).

Un nouveau DPE plus fiable, plus lisible et au service du climat

Depuis le 1er juillet, les modes de calculs du Diagnostic de Performance Energétique (DPE), obligatoire en cas de vente ou de location, ont évolué. Il ne s’agit plus de se baser sur la consommation du logement, à travers des factures de gaz ou d’électricité, mais sur la qualité du bâti, de son isolation et sur son mode de chauffage pour déterminer le poids des émissions de Gaz à Effet de Serre (classe GES).

Comme son nom l’indique, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) a pour vocation de renseigner la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment en se basant sur sa consommation d’énergie et en mesurant son impact concernant les gaz à effet de serre. Afin de répondre aux normes européennes qui veulent réduire la consommation d’énergie des bâtiments, le DPE a été retravaillé pour tenir compte des enjeux climatiques. Il est entré en vigueur au 1er juillet 2021 et sa validité est de dix ans. Les anciens DPE que nous connaissions jusqu’alors seront amenés à disparaître à l’horizon 2025.

Le DPE, qui est un document obligatoire pour informer les futurs occupants de la qualité du logement (propriétaires comme locataires), se veut dorénavant plus fiable, plus lisible et plus respectueux de l’environnement. Ainsi, sa méthode de calcul a été revue pour être plus cohérente et mieux adaptée à tous les logements. Il déterminera aussi de manière plus lisible les axes à améliorer concernant la rénovation d’un logement et mentionnera une évaluation de la facture énergétique du logement sous forme de fourchette.

Le DPE a pour vocation à informer les propriétaires et les locataires des éventuelles hausses des coûts de l’énergie tout en cherchant à préserver l’environnement. Ce diagnostic se limite à des recommandations et permet des comparaisons objectives entre les logements à vendre ou à louer. Sa finalité est d’inciter les propriétaires à améliorer la performance énergétique de leur appartement ou de leur maison mais n’ont pas l’obligation de réaliser des travaux. Toutefois, les propriétaires de passoires thermiques (classe F et G) ne pourront plus augmenter les loyers lors d’un renouvellement ou d’un changement de bail : ils auront alors tout intérêt à s’intéresser aux primes pour les travaux d’énergie

Le contenu du DPE reste réglementé puisqu’il devra être rédigé par un professionnel indépendant satisfaisant à des critères de compétences et ayant souscrit une assurance. Ils disposent d’une certification du COmité FRançais d’ACcréditation (COFRAC) et peuvent être mis en relation par des intermédiaires (agents immobiliers ou notaires).

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.