Illustration (pvproductions / Freepik / ImmoPotam).

Les professionnels de l’immobilier restent sceptiques

Permis de construire rares, matières premières de plus en plus chères, main d’œuvre absente, taux d’intérêts en constante augmentation : autant d’éléments qui alertent les professionnels de l’immobilier. Si rien n’est fait rapidement pour le logement, des jours difficiles sont à prévoir…

Entre l’envolée des matières premières, la hausse des taux d’intérêts et la difficulté à mettre de nouveaux logements en chantier : tous les professionnels de l’immobilier se montrent inquiets pour les semaines à venir. En effet, entre un foncier plus rare (et donc plus cher) et des matières premières nécessaires à la construction de plus en plus onéreuses, les promoteurs et les professionnels du BTP n’auront pas d’autre choix que de commercialiser des logements encore plus chers. Avec l’entrée en vigueur de la norme RE2020 pour tous les permis de construire déposés depuis le début de l’année, la tendance continuera d’être haussière. Mais derrière ces prix élevés, se pose aussi la question du financement des acquéreurs qui se retrouvent eux aussi confrontés à des difficultés pour décrocher un prêt immobilier. Tous ces éléments font que les professionnels du secteur tirent à nouveau la sonnette d’alarme sur la construction de logements.

Tout arrive en même temps : le coût de l’argent est multiplié par deux, les prix s’envolent de 15% et on manque aussi de main d’œuvre. On est dans une urgence à laquelle on n’est pas préparé“, regrette Norbert Fanchon, le président du directoire de Gambetta (qui construit quelques 1.200 logements chaque année), auprès du Figaro. Par ailleurs, Jacques Ehrmann, le directeur général d’Altarea, a quant à lui demandé à ce que les politiques n’oublient pas l’enjeu sociétal du logement.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.