Illustration (Thomas Ortega / Pexels / ImmoPotam).

Le Pinel Plus devrait s’appliquer jusqu’en 2024

Le dispositif Pinel, tel qu’on le connaît actuellement, devrait évoluer en Pinel Plus au moins jusqu’en 2024 avec le respect des enjeux environnementaux et des critères de qualité.

Alors que 2022 approche à grand pas avec un enjeu présidentiel au cours du premier semestre et des incertitudes liées aux résultats, le gouvernement se prépare à maintenir le dispositif Pinel avec quelques légers ajustements sans chambouler le marché. Si le Pinel va devenir le Pinel Plus (et non pas Super Pinel), il devrait davantage tenir compte de critères environnementaux, surtout avec la mise en application de la Réglementation Environnement 2020 (RE2020) à partir du 1er janvier 2022, et des critères de qualité visant à proposer des logements aux surfaces plus généreuses. Si rien n’est encore arrêté, ce Pinel Plus devrait être d’actualité au moins jusqu’en 2024.

Ca s’appelle le Pinel Plus. Ce sera à la fois des critères environnementaux et des critères de qualité (nombre de mètres-carrés minimum par taille d’appartement par exemple) qu’on est en train de travailler. Le décret sera présenté la semaine prochaine“, assurait Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée en charge du Logement, à l’antenne de BFM Business hier soir. Depuis qu’il a succédé au Duflot, le Pinel est devenu un incontournable de l’investissement locatif dans le neuf (VEFA).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.