Illustration (wirestock / Freepik / ImmoPotam).

Emmanuelle Wargon dévoile les premiers critères pour le Pinel Plus

Fortement attendu par les investisseurs et les acteurs de la Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA), le Pinel Plus commence progressivement à se dessiner… Si, sur le papier, le projet semble attrayant : à voir comment le marché va réagir…

A l’occasion de la journée dédiée à Habiter la France de demain, Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, a pu se montrer plus précise concernant l’évolution du dispositif Pinel, qui doit se terminer en 2024 pour laisser progressivement la place au Pinel Plus à partir de 2023. Si les taux actuels de réduction d’impôt du Pinel en France métropolitaine doivent passer de 12%, 18% et 21% avec un engagement de location de respectivement 6 ans, 9 ans et 12 ans en respectant un loyer plafonné, ils seront ramenés en 2023 à 10,5%, 15% et 17,5%, puis en 2024 à 9%, 12% et 14%. Durant cette période de transition, les taux actuels du Pinel seront conservés à titre dérogatoire pour les logements situés dans un quartier prioritaire de la politique de la ville et pour les logements se montrant plus respectueux de l’environnement, en allant au-delà de la prochaine réglementation environnementale (RE2020), et respectant plusieurs critères de qualité d’usage. Ces critères, bien plus drastiques pour le Pinel Plus, imposent une surface minimale par typologie (28m² pour un studio, 45m² pour un 2P, 62m² pour un 3P, 79m² pour un 4P et 96m² pour un 5P), la présence systématique d’un espace extérieur (jardin, loggia, balcon, terrasse…) et une double exposition pour les grands logements (3P et plus).

Le décret sera publié dans les prochains jours“, a assuré Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, concernant le mise en place de ce nouveau dispositif Pinel Plus. Cependant, derrière cette volonté très louable, il ne faut pas oublier une réalité du marché : construire des logements plus grands et plus performants risque de se ressentir aussi sur le prix de vente, surtout quand on sait que le foncier reste rare et que le coût de la matière première ne cesse de bondir… A voir si les plafonds d’achats restent limités à 5.500€/m² et 300.000€, ce qui est de plus en plus difficile à respecter à Paris, en première couronne parisienne et dans les principales métropoles…

Ce sondage est terminé.

Etes-vous favorable à ces nouveaux critères dévoilés par Emmanuelle Wargon pour le Pinel Plus ?

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.