Illustration (Marco Verch / Flickr)

Immobilier : que peut-on s’offrir avec un Ballon d’Or ?

Conçu à Paris par le bijoutier Mellerio, le Ballon d’Or est estimé à 13.000€. Mais que pourrait s’offrir le lauréat s’il venait à vendre son trophée pour investir dans la pierre ?

Ce lundi 29 novembre 2021, le monde du football a les yeux braqués vers Châtelet pour connaître le nom du vainqueur du 65ème Ballon d’Or remis par France Football, désignant le meilleur footballeur de l’année aux yeux de 180 journalistes. Si ce célèbre ballon doré fait rêver tous les footballeurs de la planète entière, revendre cette récompense, pourtant estimée à 13.000 euros, pour investir dans l’immobilier ne serait pas très judicieux. En effet, si un joueur du Paris Saint-Germain (Gianluigi Donnarumma, Kylian Mbappé, Lionel Messi ou Neymar Jr) venait à être récompensé, il pourrait s’offrir une place de parking dans la banlieue parisienne ou à peine plus d’un mètre-carré dans les arrondissements historiques de la Ville Lumière (10.377€/m²). De même, si un joueur de Chelsea (César Azpilicueta, Jorginho, N’Golo Kanté, Romelu Lukaku ou Mason Mount) ou de Tottenham (Harry Kane) venait à être élu meilleur joueur de l’année, il ne pourrait même pas s’acheter un mètre-carré dans la capitale anglaise (14.997€/m²). Il faudrait remonter dans le nord de l’Angleterre pour être mieux logé puisque les joueurs de Manchester City (Kevin De Bruyne, Rúben Dias, Phil Foden, Riyad Mahrez et Raheem Sterling) et de Manchester United (Bruno Fernandes et Cristiano Ronaldo) pourraient espérer s’acheter 2,74m² en revendant ce fameux Ballon d’Or (4.734€/m²) alors que Mohamed Salah peut s’attendre à 2,29m² à Liverpool (5.657€/m²).

Si Karim Benzema (Real Madrid) fait figure de grand favori, il pourrait troquer son Ballon d’Or contre 4,45m² dans la capitale espagnole (2.917€/m²) à moins que son partenaire Luka Modrić rafle à nouveau ce trophée ou que Luis Suárez (Atlético de Madrid) ne lui grille la politesse… Dans la capitale de la Catalogne, Pedri (FC Barcelone) pourrait quant à lui prétendre à 2,93m² (4.434€/m²). En Italie, les joueurs de la Juventus Turin (Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini) pourraient dénicher 3,74m² de l’autre côté des Alpes (3.473€/m²) là où leurs rivaux de l’Inter Milan (Nicolò Barella, Lautaro Martínez) et du Milan AC (Simon Kjaer) peuvent s’attendre à 2,56m² (5.078€/m²). Enfin, en Allemagne, le colosse Erling Haaland (Borussia Dortmund) pourrait se payer 3,76m² en Rhénanie-du-Nord (3.450€/m²) alors que son rival Robert Lewandowski (Bayern Munich) aurait 1,24m² à sa disposition (10.476€/m²). Bref, il vaut sans doute mieux garder ce Ballon d’Or en décoration sur la cheminée…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.