Illustration (Anete Lusina / Pexels / ImmoPotam).

Discriminations : la FNAIM et SOS Racisme signent un partenariat

Pour lutter contre les discriminations au logement, la FNAIM et SOS Racisme ont conclu un partenariat afin de sensibiliser davantage les professionnels de l’immobilier. Des sanctions internes pourront être mises en place par la FNAIM contre des adhérents peu scrupuleux.

En début d’année, SOS Racisme avait réalisé une enquête téléphonique auprès de 136 agences immobilières partout en France pour vérifier à quel point les discriminations raciales dans l’accès au logement étaient présentes et 48,5% des agences testées ne respectaient pas la loi. A l’occasion du concrès annuel de la Fédération NAtionale de l’IMmobilier (FNAIM), pour lutter contre les pratiques discriminatoires dans l’accès au logement, une convention de partenariat a pu être signée avec SOS Racisme, en présence de Dominique Sopo (président de SOS Racisme), Jean-Marc Torrollion (président de la FNAIM), Olivier Klein (ministre délégué à la Ville et au Logement) et Isabelle Lonvis-Rome (ministre chargée de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, de la Diversité et de l’Egalité des Chances). A travers cet accord, l’objectif est de rendre plus efficaces les actions de prévention et de lutte contre les pratiques discriminatoires auprès des adhérents de la FNAIM. Pour y parvenir, des tests de contrôles seront menés par SOS Racisme auprès des agents immobiliers et administrateurs de biens adhérents à la FNAIM pour leur permettre d’améliorer leurs comportements du quotidien. S’ils ont connaissance de ces contrôles, ils ne connaîtront pas la période de test mais auront un retour (positif ou négatif). Si une agence a recours à des pratiques discriminatoires, elle subira une procédure interne de la part de la FNAIM qui pourra déboucher sur un avertissement, une orientation vers une formation complémentaire ou même une suspension.

En tant que professionnels de l’immobilier, nous ne pouvons pas nous revendiquer comme tiers de confiance et ne pas être exemplaires sur des sujets aussi sensibles que la lutte contre les discriminations. Nous avons toujours revendiqué notre exigence sur la formation des professionnels, au service des consommateurs. Aujourd’hui, nous franchissons un nouveau pas. Ce travail a été conduit en conscience de nos responsabilités, a fortiori en tant que premier syndicat de l’immobilier, avec détermination, dans un seul but : l’efficacité. Je tiens en ce sens à saluer l’esprit dans lequel nous avons travaillé avec SOS Racisme“, a déclaré Jean-Marc Torrollion, le président de la FNAIM (qui sera prochainement remplacé par Loïc Cantin), dans un communiqué de presse. Pour rappel, la discrimination à la location est punie jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45.000€ d’amendes.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.