Illustration (rawpixel.com / Freepik / ImmoPotam).

IAD, autoproclamé numéro 1 de la transaction en France

Avec près de 63.000 transactions réalisées en 2021 (pour 6% de parts de marché), IAD France entend asseoir sa position de leader et continuer à conquérir de nouvelles parts de marché. En France, mais aussi partout dans le monde.

Si les restrictions sanitaires liées au Covid ont contraint les professionnels de l’immobilier à se réinventer et à faire preuve d’une grande résilience, certains acteurs ont certainement pu mieux s’adapter. IAD, qui revendique plus de 15.000 mandataires indépendants et quelques 70.000 biens en ligne en 2021, a su tirer son épingle du jeu avec un chiffre d’affaires de 526 millions d’euros en 2021-2022, en hausse de 30% en un an. Grâce à ses 63.000 transactions réalisées l’an dernier, ce géant de la Prop Tech détient près de 6% de parts de marché, au point d’être une référence devant des agences immobilières traditionnelles telles que Century 21 ou Orpi. Sur un marché fragmenté et ultra concurrentiel, IAD ne s’inquiète pas pour son avenir et entend poursuivre sa marche en avant en accélérant le recrutement pour un meilleur maillage du territoire, tout en continuant de proposer des honoraires maîtrisés à leurs clients et une meilleure rémunération pour leurs mandataires indépendants.

Nous sommes désormais le numéro un de la transaction en France. […] Le potentiel de développement est gigantesque. Et le groupe est en bonne voie pour atteindre l’objectif de 10% de parts de marché d’ici trois à quatre ans en France. […] Notre ambition est claire : devenir le leader mondial de la transaction immobilière“, prévient Clément Delpirou, le président d’IAD France, dans les colonnes du Figaro. Déjà bien implanté au Mexique, en Italie, en Allemagne et au Portugal, la licorne française, valorisée l’an dernier à 1,2 milliard d’euros, entend poursuivre son expansion en s’appuyant sur le fond américain Insight Partners qui a injecté 300 millions d’euros en février 2021.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.