Illustration (Patrick / Flickr).

Dinard (35) : François Pinault rachète la villa d’Edmond Rostand

Déjà propriétaire depuis 2012 de la Villa Greystones, située sur la pointe de la Malouine à Dinard (35), François Pinault, 24e fortune mondiale en 2021, vient d’acheter la Villa Bel-Esbat située un peu plus loin. Edmond Rostand, qui avait séjourné à la fin du XIXe siècle, y aurait écrit une partie de son plus grand chef d’œuvre, Cyrano De Bergerac, et aurait rédigé au moins un poème, Les barques attachées.

La Villa Bel-Esbat, située sur l’intimiste avenue du Vallon à Dinard (Ille-et-Vilaine), vient de changer de propriétaire. Cette maison de villégiature, construite en front de mer en 1892 par l’architecte Alexandre Angier à la demande d’Auguste Poussineau, a longtemps été destinée à la location pour recevoir une élite aristocratique jusqu’en 1920. Cette demeure d’exception, reconnaissable à sa toiture à longs pans, ses bow-windows et ses menuiseries extérieures, est classée monument historique depuis février 2019.

Selon Le Télégramme, la Villa Bel-Esbat pourrait accueillir le bras droit de l’homme d’affaires et gérant du Groupe Artémis (la société d’investissement de la famille Pinault). Le prix de vente n’a pas été communiqué et rien n’indique si des travaux de rénovation seront entrepris.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.