Illustration (DR / Groupe La Poste).

Louvre Banque Privée, le positionnement élitiste de La Banque Postale

La Banque Postale a décidé de réorganiser ses activités en rebaptisant sa banque privée : BPE devient Louvre Banque Privée. A travers ce nom de marque plus raffiné et élitiste, en se détachant de l’image populaire de La Poste, l’ambition est d’atteindre 85 milliards d’euros d’actifs gérés à horizon 2025.

La Banque Postale, qui avait inauguré en janvier dernier de nouveaux bureaux près du Louvre (Paris IIe), cherche à monter en gamme en attirant une clientèle plus aisée. En se repositionnant sur le marché de la banque privée à travers Louvre Banque Privée (LBP), l’objectif est d’atteindre les 85 milliards d’euros d’encours gérés dès 2025 (dont 25MM€ pour LBP) afin de rejoindre le trio de tête du secteur (BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale). Toute l’ambivalence de cette banque privée de La Banque Postale sera de conserver son image de banque citoyenne, tout en apportant une expertise plus spécifique à une clientèle exigeante à travers cinq pôles (l’ingénierie patrimoniale, la gestion de fortune, la gestion sous mandat socialement responsable, les solutions de financement et l’investissement immobilier). Pour intégrer Louvre Banque Privée, les clients patrimoniaux devront revendiquer plus de 250.000€ d’actifs liquides (hors immobilier) et cela concernerait déjà près de 64.000 clients se partageant 14 milliards d’euros d’encours sous gestion (fin 2021). Louvre Banque Privée, qui compte plus de 400 collaborateurs dans ses rangs, pourra s’appuyer sur un modèle de distribution unique, ancré dans les territoires avec de nouvelles ambitions commerciales, en s’appuyant sur 85 sites répartis dans 80 villes en France et en doublant sa présence en région avec l’ouverture de 100 nouveaux espaces d’ici 2025. Cette nouvelle stratégie devrait s’accompagner par le recrutement de 250 personnes dans des fonctions régaliennes et commerciales, renforçant ainsi la filière des 1.000 conseillers spécialisés en patrimoine présents dans le réseau.

Je me réjouis de mettre l’expertise de Louvre Banque Privée au service des clients de La Banque Postale et de nos propres ambitions de développement. Nous nous appuyons sur un modèle unique de banque privée ancrée dans les territoires et reconnue pour son savoir-faire, son leadership sur la finance à impact et son engagement citoyen“, a déclaré Jean-Marc Ribes, président du directoire de Louvre Banque Privée, dans un communiqué de presse, confirmant ainsi la nouvelle dynamique autour de la banque privée du groupe postal. Cette annonce intervient quelques jours après avoir fait évoluer la filiale immobilière de La Banque Postale sous sa nouvelle marque La Poste Immobilier.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.