Illustration (Sekau67 / Pixabay / ImmoPotam).

Caraïbes : les îles privées de Jeffrey Epstein mises en vente

Jeffrey Epstein, qui était mondialement connu pour de nombreuses affaires de mœurs, s’était pendu dans sa cellule en août 2019 avant même de pouvoir être jugé. Il avait acquis les îles Great Saint-James et Little Saint-James (Etats-Unis), son havre de paix, en 1998 pour 25,45 millions de dollars (23,17M€).

Les îles Great Saint-James et Little Saint-James, situées au large des Iles Vierges des Etats-Unis, sont mises en vente pour 125 millions de dollars (113,81M€). Ces îles caribéennes ont la particularité d’avoir appartenu à Jeffrey Epstein, ancien magnat de la finance plus connu comme prédateur sexuel, et les considérait comme son endroit préféré. Selon le Wall Street Journal, le fruit de cette vente doit servir à solder sa succession (notamment auprès des autorités fiscales, des créanciers et des victimes à indemniser). Sur ces îles, il avait pu bénéficier de nombreux allégements fiscaux locaux très lucratifs en cultivant des liens étroits avec l’élite politique et financière.

Ces îles, d’une superficie globale de 0,93km², disposent de six plages, d’un complexe résidentiel, de quatre villas d’invités, d’un héliport, d’un quai privé, d’une bibliothèque, de bains publics japonais, d’une salle de cinéma, d’une station-service, d’une filtration d’eau, d’une salle de sports, d’une réserve marine et des structures d’entretiens notamment. Elles sont commercialisées par Modlin Group et Bespoke Real Estate, en partenariat avec Christie’s International Real Estate. Une fois cette transaction réalisée, il ne restera plus qu’à vendre un ranch au Nouveau-Mexique (Etats-Unis), évalué à 27,5 millions de dollars (25M€), ainsi qu’un appartement parisien, situé sur l’avenue Foch (Paris XVIe) et estimé à 14 millions de dollars (12,75M€).

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.