Illustration (Joel Kowsky / NASA / Flickr).

Californie : Brad Pitt s’offre une maison en off-market

Brad Pitt a déboursé 40 millions de dollars (39,12M€) pour une maison construite à flanc de falaise par Charles Summer-Greene, un architecte emblématique du XXe siècle. Elle avait été construite en 1918 pour le romancier DL James et a une vue imprenable sur le Pacifique.

Déjà propriétaire d’un manoir à 5 millions de dollars (4,89M€) en Californie, Brad Pitt vient d’investir 40 millions de dollars (39,12M€) pour une nouvelle maison. Il s’agirait probablement de la vente la plus élevée dans les alentours. Située à Carmel (Californie), cette bâtisse avait été conçue en 1918 par Charles Summer-Greene, un architecte emblématique du XXe siècle, à la demande du romancier DL James qui avait déjà le terrain. Cette maison, dressée au sommet d’une falaise et construite avec des pierres qui épousent harmonieusement l’environnement, appartenait depuis 1999 à Searock, une société financière détenue par Joe Ritchie (décédé au printemps dernier). Les fenêtres cintrées et le toit en tuiles au style méditerranéen ont probablement séduit l’acteur de Se7en, déjà propriétaire d’un domaine viticole dans le Sud de la France.

Propriétaire du domaine de Miraval bâti à Correns (Var), Brad Pitt est opposé depuis le début de l’année à Angelina Jolie : il reproche à son ancienne épouse d’avoir cédé ses parts (40%) sans son consentement à un fabricant de spiritueux basé au Luxembourg et contrôlé par l’oligarque russe Iouri Shefler. Il a déposé plainte pour que l’affaire soit tranchée par un tribunal civil.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Emma Petit-Berthelot

Contributrice pour ImmoPotam.com. Sujets de prédilection : emploi, Ile-de-France, ancien / récent, loi Carrez, prêt classique... Tous ses articles