Illustration (Mathieu Delmestre / Parti Socialiste / Flickr).

Logement social : les 95 propositions d’Emmanuelle Cosse (USH)

Ancienne ministre du Logement (EELV) et désormais présidente de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH), Emmanuelle Cosse fait part de 95 propositions au futur président de la République pour qu’il tienne compte des enjeux du logement en France.

Alors que la question du logement est encore très discrète dans la campagne à l’élection présidentielle, Emmanuelle Cosse, ancienne ministre du Logement sous François Hollande (2016-2017), a décidé de formuler quatre-vingt-quinze propositions autour de ce sujet et portant sur six axes visant à faciliter la production de logements sociaux par des mesures structurelles et durables, loger la France telle qu’elle est, encourager les parcours résidentiels, participer au pacte républicain, lutter contre le dérèglement climatique et innover aux côtés des territoires. Pour cela, elle attend du prochain chef d’Etat qu’il fixe un objectif ambitieux de 150.000 nouveaux logements sociaux par an en métropole (dont 60.000 très sociaux) et qu’il abandonne la réforme de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) qui a permis d’économiser près de 14,7 milliards d’euros en cinq ans.

Le mouvement HLM a fait le choix de s’inscrire pleinement dans le temps qui s’ouvre, celui des élections présidentielle et législatives, celui de l’installation d’un nouvel exécutif et d’un parlement renouvelé. Notre rôle est d’éclairer les enjeux qui seront ceux des cinq prochaines années en matière de logement, et singulièrement de logement social. Nous défendons l’idée que le logement social est avant tout une chance pour la France et beaucoup de pays nous envient ce modèle durable. A travers ces 95 propositions, réunies en six titres, nous exprimons notre vision d’une France inclusive et bienveillante, et nous voulons, en professionnels, décrire le ‘comment’ le secteur du logement social peut mieux y contribuer“, assure Emmanuelle Cosse, désormais présidente de l’USH, dans un communiqué. Le mois dernier, elle avait déjà tiré la sonnette d’alarme pour dénoncer le manque de construction de logements sociaux et la hausse des prix du parc privé.

Découvrez “Les propositions du mouvement HLM”

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.