Illustration (Allan B / Flickr).

Ile-de-France : le trajet dans les transports en commun plafonné à 5€

Promesse de campagne de Valérie Pécresse lorsqu’elle briguait un second mandat à la tête de la région Ile-de-France, le trajet dans les transports en commun ne dépasse plus les cinq euros depuis le 7 mars 2022.

Après Navigo Senior (demi-tarif pour tous, sans conditions de ressources, à partir de 62 ans) et Navigo Junior (24€/an pour les 4-11 ans), IDF Mobilités déploie une nouvelle formule en faveur des voyageurs occasionnels. Depuis le 7 mars 2022, un trajet dans les transports en commun d’Ile-de-France ne coûtera jamais plus de cinq euros s’il est acheté à l’unité (ou 40€ en carnet de dix)*. Toujours présidente du conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse avait promis, lors de sa campagne locale, qu’elle veillerait à ce que les Franciliens en grande couronne ne se sentent pas exclus en défendant l’idée qu’un trajet en métro, train ou RER puisse se faire avec une limite tarifaire abordable. Si cette mesure concernerait près de deux millions de personnes se répartissant 21 millions de trajets chaque année, elle nécessite malgré tout un investissement annuel de 35 millions d’euros de la part du conseil régional.

Notre objectif avec cette nouvelle mesure est d’encourager les voyageurs occasionnels de la grande couronne à utiliser davantage les transports en commun, et de ne pas créer d’inégalité territoriale ni d’injustices tarifaires“, remarque Grégoire De Lasteyrie, vice-­président d’IDF Mobilités et maire de Palaiseau (Essonne), au Journal Du Dimanche. Toutefois, si cette réforme peut être une bonne chose pour les usagers occasionnels des transports en commun en grande banlieue, la Cour des Comptes recommande une augmentation des tarifs pour combler la dette d’IDF Mobilités, ce qui pourrait se répercuter sur les abonnés réguliers après quatre années sans hausse…

*Cette mesure ne s’applique pas au départ ou à destination de l’aéroport Roissy / Charles De Gaulle.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.