Illustration (emiliomeza0 / Pixabay / ImmoPotam).

Mexique : gagnez à la tombola le manoir d’un narcotrafiquant

Pour 200 pesos (9,49€), le gouvernement mexicain fait gagner ce mardi 28 juin 2022, à travers une loterie nationale, un immense manoir d’une valeur de 90 millions de pesos (4,27M€) qui appartenait autrefois à Amado Carrillo-Fuentes (dit El Señor de los Cielos). Les bénéfices de cette tombola doivent servir à la construction du barrage de Santa María qui permettra aux producteurs agricoles d’irriguer leurs cultures, de fournir de l’eau à plus de 400.000 habitants de la région et de produire de l’électricité.

Pour ceux qui ont manqué l’occasion l’an dernier de remporter la maison de Joaquín Guzmán (dit El Chapo), le gouvernement mexicain propose de faire gagner des propriétés et des lots saisis à des narcotrafiquants et des politiciens corrompus. A cette occasion, ce mardi 28 juin 2022, la loterie nationale mexicaine (Lotería Nacional para la Asistencia Pública) fait gagner le manoir d’Amado Carrillo-Fuentes, baron de la drogue connu pour sa capacité à blanchir de l’argent et à transporter de la cocaïne par les airs (et c’est ainsi qu’on le surnomma Le Seigneur des Cieux). Situé dans le quartier Jardines del Pedregal de San Ángel, dans la banlieue aisée de Mexico, le manoir est estimé à 90 millions de pesos (4,27M€) et comprend neuf chambres, une cave à vins, un bar, une piscine intérieure, plusieurs jacuzzis, un grand parking pouvant accueillir une vingtaine de véhicules et même une maison de jeux pour les enfants dans le jardin. Pour plus de confort, des logements sur place sont prévus pour les agents de sécurité avec deux chambres, une salle de bains, une kitchenette et un salon.

Cette propriété de luxe a appartenu par le passé à Amado Carrillo-Fuentes, l’ancien chef du cartel de Juárez dont l’histoire est romancée dans la saison 3 de Narcos. Il avait une fortune estimée à quelques 25 milliards de dollars (23,59MM€) et serait décédé en 1997 au cours d’une opération de chirurgie esthétique qui a mal tourné, lui qui cherchait à changer de visage pour échapper à la DEA (Drug Enforcement Agency). Mais la légende raconte qu’un pauvre malheureux aurait pris sa place dans le cercueil (un cadavre en décomposition a été exposé à la morgue de la police judiciaire de Mexico à la vue du grand public).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.