Illustration (lgmedia04 / Pixabay / ImmoPotam).

Véronique Bédague (Nexity) réclame “une vision d’ensemble du logement”

Pour Véronique Bédague (directrice générale de Nexity), il semble urgent que l’Etat doive intervenir sur la question du logement à travers un projet d’ensemble sur plusieurs années. Entre les logements anciens à rénover ou les neufs à construire, la demande est si forte qu’il faut agir sur tous les leviers.

Alors qu’un nouveau cycle démarre avec Olivier Klein, qui a pris en charge la Ville et le Logement, la France est confrontée depuis des années à un problème de logement. Pour Véronique Bédague, directrice générale chez Nexity, elle le croit pas qu’une “main invisible” puisse résoudre tous les problèmes comme par enchantement. Elle attend un gouvernement fort pour se pencher sérieusement sur ces sujets à travers une vision d’ensemble définie sur plusieurs années. Entre le mal-logement (comme cela est régulièrement rappelé par la Fondation Abbé Pierre), les habitations à rénover (comme cela l’impose pour les passoires thermiques dans le cadre de la loi Climat & Résilience) et la croissance démographique où l’on peut attendre trois millions de ménages supplémentaires d’ici 2040 : tous les indicateurs montrent que le pays a un besoin urgent en matière de logement. Face à une demande élevée (ou à une offre insuffisante), le prix de l’immobilier ne peut que continuer à grimper. Et ce n’est pas avec de petites réformes que la situation va s’arranger, surtout quand le foncier est rare et que le coût de construction continue de grimper.

Il n’y a pas assez d’offre, notamment de logements neufs. L’explosion du prix des terrains, la hausse du coût des matériaux de construction, la révision du Pinel… Dans le neuf, de nombreux facteurs concourent à la hausse. Mais si les prix des logements augmentent, c’est d’abord parce que l’offre est trop faible. On entend souvent dire que les maires ne délivrent pas assez de permis de construire. Ils font du mieux qu’ils peuvent pour composer avec les préoccupations des habitants. La réalité, c’est qu’il n’y a pas de consensus social sur où est-ce qu’on construit, avec quelle densité et pour répondre à quels besoins. Nous n’avons pas une vision d’ensemble du logement. Une accumulation de bonnes intentions ne fait pas une politique du logement globale et cohérente“, analyse Véronique Bédague, la directrice générale de Nexity, dans Les Echos. Pour remédier à la crise du logement, elle attend donc que le gouvernement fasse preuve de pragmatisme en ayant un vision au moins à moyen terme pour établir un diagnostic, recenser les besoins de logements et définir les secteurs à prioriser. Si rien ne se passe, elle craint que ce soient les jeunes qui seront exclus du logement.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.