Illustration (Wanderer97 / Pixabay / ImmoPotam).

Véronique Bédague (Nexity) attend que le Logement devienne régalien

Pour Véronique Bédague (Nexity), le Logement doit devenir la boussole stratégique des politiques publiques pour avoir un réel impact sur la vie des Français (pouvoir d’achat, éducation, environnement, emploi, vieillissement…). Cela passe par la création d’un ministère central pour articuler tous ces aspects.

Si le gouvernement de Jean Castex a un ministère du Logement, il ne faut pas oublier qu’Emmanuelle Wargon est placée sous la tutelle de Barbara Pompili, ministre de la Transition Ecologique. Pour Véronique Bédague, qui a longtemps œuvré dans la fonction publique (ministère de l’Economie, mairie de Paris, directrice de cabinet de Manuel Valls), il semble évident que le Logement n’est pas encore reconnu à sa juste valeur, au regard de son impact sur la vie des Français, à plusieurs niveaux (pouvoir d’achat, éducation, environnement, emploi, vieillissement…). La directrice générale de Nexity rappelle que le Logement pèse pour 25% environ dans le budget des ménages et que cette charge est encore plus difficile à supporter pour les revenus modestes qui ne peuvent pas arbitrer sur cette dépense. Au-delà du pouvoir d’achat, si elle souligne que le Logement agit sur de nombreuses composantes, il ne faut pas qu’il y ait un compromis et que tous les aspects doivent être pris en considération. L’Etat doit jouer un rôle majeur grâce à une politique structurelle pour agir aussi bien sur le mal-logement, qui a des conséquences néfastes sur la réussite scolaire de nos enfants, sans que cela ne se fasse au détriment de l’écologie (en rénovant les logements anciens, en transformant l’usage des bâtiments existants, en construisant différemment pour se rapprocher du bas carbone…). Elle souhaiterait que le prochain ministre du Logement tienne compte de tous ces enjeux en étant actif à plusieurs niveaux.

Trop longtemps, nous avons fait du logement un sujet budgétaire, de techniciens, d’indicateurs, sans nous interroger sur ce qui relie ces notions entre elles. Trop longtemps nous avons voulu trouver des solutions au coup par coup, sans nous demander si les système n’était finalement pas au bout d’un mille-feuille devenu trop complexe. Malgré les moyens déployés, rien ne change profondément. Pendant ce temps, le logement, lui, continue de changer de nos vies“, remarque Véronique Bédague, la directrice générale de Nexity, dans les colonnes du Journal Du Dimanche. Quelques jours plus tôt, Olivier Salleron, le président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), réclamait lui aussi un ministère reconnu à sa juste valeur autour de l’immobilier et du BTP.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.