Illustration (jpnanterre / Pixabay / ImmoPotam).

Les conditions d’emprunt du HCSF ne devraient pas casser la dynamique

Au regard des chiffres et de la bonne dynamique sur tout le territoire, Emmanuelle Wargon s’attend à ce que le marché de l’immobilier se porte bien malgré les nouvelles exigences imposées par le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF).

Bien que les taux d’intérêts n’aient jamais été aussi bas et alors que les banques sont de plus en plus exigeantes pour accorder des prêts immobiliers, en demandant de plus en plus d’apports notamment, Emmanuelle Wargon estime que le marché devrait continuer à bien se porter dans les mois à venir. Malgré des critères renforcés par le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF) qui souhaite limiter la durée des prêts à 25 ans sans aller au-delà de 35% en capacité d’endettement, la ministre déléguée au Logement assure qu’il n’y a pas de raison de craindre un ralentissement de la demande puisque le nombre de transactions en 2021 devrait battre un record et que la dynamique reste très élevée aussi bien dans les grandes villes, qu’en banlieue ou dans les zones rurales.

Le marché reste très dynamique. Un million de transactions, c’était le record toutes années confondues : en 2019, on avait jamais fait autant. Là, on va être au-dessus du million de transactions, le marché va être très actif. […] On a un marché qui est encore très vivant, non seulement dans les grandes villes, mais aussi dans les villes moyennes et la ruralité, ce qui est une très bonne nouvelle. Les règles du Haut Conseil à la Stabilité Financière sont juste là pour éviter que le marché ne s’emballe tellement et que ça mette des familles dans la difficulté“, analyse Emmanuelle Wargon ce lundi matin sur BFM Business. Cette déclaration va dans le sens de Christine Lagarde, la présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE), qui souhaite conserver des taux de financement favorables pour les ménages pour ne pas compromettre la reprise de l’activité, aussi bien en France que dans les autres pays de l’Union Européenne.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.