Illustration (Surprising_Shots / Pixabay / ImmoPotam).

2021 : les investisseurs locatifs désertent le neuf (VEFA)

Dans une étude révélée le 2 décembre dernier par les courtiers Empruntis et iAssure, il apparaît en 2021 que les investisseurs sont moins présents sur l’immobilier neuf (VEFA) et ont préféré miser davantage sur l’ancien et la construction individuelle. Le logement collectif reste le placement préféré des investisseurs.

D’après Empruntis et iAssure, les investisseurs ont en moyenne 44 ans, gagnent 7.283€/mois et sont majoritairement des cadres (50%). Dans 72% des cas, ils préfèrent investir dans l’immobilier collectif (appartements) et privilégient l’ancien (77%), au point d’enregistrer un net recul pour la Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA) qui perd de cinq points en un an (20%), pouvant probablement s’expliquer par une offre de plus en plus rare. L’investissement moyen est de 192.141€ et les travaux interviennent dans 31% des projets pour un coût moyen de 49.633€ (+17% en un an).

Empruntis et iAssure remarquent que 19% des investisseurs financent leurs projets sans injecter d’apport (+1 point par rapport à 2020) ou en mettent moins qu’avant (46.361€ d’apport moyen en 2021), empruntent 181.814€ (+1,3% en un an) pour une durée moyenne de 18 ans. Les régions les plus attractives pour les investisseurs sont l’Ile-de-France (25%), l’Auvergne / Rhône-Alpes (13,4%) et la PACA (12,2%).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.