Illustration (Drazen Zigic / Freepik / ImmoPotam).

Robien (Classique & Recentré) : les nouveaux barèmes 2022 sont connus

Le dispositif Robien Classique concerne les investissements locatifs réalisés à travers l’acquisition de logements neufs ou la réhabilitation de logements anciens entre le 3 avril 2003 et le 31 août 2006 tandis que le Robien Recentré s’étend du 1er septembre 2006 et au 31 décembre 2009 (avec des conditions d’amortissements moins avantageuses et une durée d’engagement plus courte). Dans tous les cas, le locataire ne doit pas appartenir au même foyer fiscal que le propriétaire-bailleur.

Dans le cadre des investissements locatifs via les dispositifs Robien (classique et rencentré), le Bulletin Officiel des Finances Publiques a déterminé les plafonds de loyers à ne pas dépasser pour tous les baux conclus ou renouvelés en 2022. Ainsi, pour le Robien Classique, les plafonds de loyer mensuel (hors charges) sont fixés à 24,21€/mois/m² en zone A, 16,83€/mois/m² en zone B et 12,13€/mois/m² en zone C. Pour le Robien Recentré, les plafonds sont identiques en zone A et en zone B mais sont fixés à 13,77€/mois/m² en zone B2 et à 10,08€/mois/m² en zone C. En effet, pour pouvoir bénéficier de son avantage fiscal, le bailleur doit s’engager à louer son bien à un loyer plafonné en fonction de sa localisation.

Pour le bailleur, l’un des gros avantages avec le dispositif Robien est qu’il n’a pas besoin de respecter un plafond de ressources en fonction de la situation familiale de son locataire (contrairement au Duflot, au Pinel ou au Besson notamment).

Plus de renseignements sur les conditions du Robien Classique et Recentré (2022)

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.