Illustration (Julien_Vhte / Pixabay / ImmoPotam).

Emmanuelle Wargon va revoir le dispositif Louer Abordable

Emmanuelle Wargon veut rendre plus attractif le dispositif Louer Abordable qui est boudé par de trop nombreux investisseurs. Elle va donc revoir sa copie pour tenir compte des problématiques du marché.

Le mois dernier, Emmanuelle Wargon avait clairement fait savoir qu’elle souhaitait réactualiser le dispositif Louer Abordable qui avait été mis en place par Emmanuelle Cosse, sa prédécesseure, en 2017. Bien que cette mesure doit permettre à des propriétaires de louer un logement à un ménage modeste, la ministre en charge du Logement a conscience que celle-ci attire de moins en moins les investisseurs, malgré la réduction fiscale. Elle prévoit donc de remettre ce dispositif à plat pour qu’il soit plus cohérent par rapport aux enjeux du marché. En effet, dans les villes où la demande est forte, le dispositif n’est pas assez incitatif : elle espère inviter les propriétaires à remettre sur le marché un logement vacant avec un loyer attractif pour le locataire et une aide fiscale plus généreuse…

Le dispositif est peu incitatif, voire dissuasif pour les propriétaires dans les zones tendues car les loyers sont trop bas, et il est trop avantageux pour les propriétaires dans les zones détendues car les loyers sont trop élevés“, remarque Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, dans les colonnes du Figaro ce lundi. Pour y remédier, le gouvernement a déposé un amendement au projet de loi de finances 2022 qui sera examiné mi-novembre à l’Assemblée Nationale. Pour le moment, ce dispositif Cosse permet un abattement variant de 15% à 85% en fonction de la zone géographique, du niveau de loyer mis en place et du mode de gestion du bien.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.