Illustration (Kmeron / Flickr).

Velleron (84) : Grand Corps Malade et le maire écrivent à E.Macron

Le maire de Velleron (84) et Grand Corps Malade interpellent Emmanuel Macron et Barbara Pompili pour s’opposer à un projet immobilier qui aurait des conséquences désastreuses sur la biodiversité et l’économie du village.

A Velleron (84), petit village de quelques 3.000 âmes situé au Sud de Carpentras, un projet immobilier met en émoi les élus locaux et ses habitants. Dans la Zone d’Aménagement Différé (ZAD) de la Grande Bastide, sur un terrain de sept hectares, l’ancienne équipe municipale avait modifié le Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour permettre la construction d’un programme immobilier de deux cents logements sur une ancienne zone protégée pour sa valeur environnementale et son patrimoine naturel exceptionnel. A présent, la population redoute de voir sortir de terre ce projet qui provoquerait la venue de plus de 600 habitants supplémentaires et la mise en circulation de 400 nouveaux véhicules dans le village. Au-delà de ce flux migratoire, les opposants craignent surtout des conséquences désastreuses sur les finances du village : 7 millions d’euros seraient alors nécessaires pour proposer des infrastructures adaptées (crèche, école, voirie…), entraînant une hausse de 40% des impôts fonciers pour financer tous ces travaux (alors que la ville compte sur 2,3 millions d’euros de recettes fiscales chaque année). Au-delà de l’aspect économique, l’impact écologique est lui aussi fortement dénoncé, notamment pour des espèces protégées en hibernation (lézard ocellé, rollier d’Europe…). Pour ces raisons, Philippe Armengol et Grand Corps Malade (habitant du village) ont décidé d’écrire à Emmanuel Macron (président de la République) et Barbara Pompili (ministre de la Transition Ecologique) pour qu’ils interviennent personnellement et mettent un terme à cette aberration écologique et économique.

Comme vous le savez, la réalisation d’un lotissement de 200 logements à Velleron suscite une très vive opposition de la part de la population et de ses élus. Rapidement, un collectif citoyen soutenu par la municipalité de Velleron s’est formé pour dénoncer les incohérences de ce projet. Nous menons un véritable ‘combat’ contre la menace inéluctable d’une double faillite annoncée : environnementale et écologique“, précise le courrier adressé à Barbara Pompili en date du 31 janvier dernier et co-signé par Philippe Armengol et Fabien Marsaud (Grand Corps Malade). Malgré cette vive opposition populaire, il a été constaté que le chantier avait démarré depuis l’automne et qu’il ne respectait pas les prescriptions du Code de l’Environnement.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.