Illustration (ASphotofamily / Freepik / ImmoPotam).

Olivier Klein veut “réfléchir à la manière dont on compense” le ZAN

Alors que la France souffre depuis des années d’un déficit de logements pour satisfaire une demande toujours plus forte, Olivier Klein réalise qu’il doit à la fois jongler avec les besoins de nouvelles constructions tout en tenant compte des enjeux écologiques liés au Zéro Artificialisation Net (ZAN). L’exercice semble périlleux…

Nommé nouveau ministre délégué en charge de la Ville et du Logement au début du mois de juillet, Olivier Klein a conscience qu’Emmanuel Macron attend une choc de l’offre en matière de construction de logements mais sait aussi qu’il doit tenir compte des enjeux écologiques avec le Zéro Artificialisation Net (ZAN). Pour répondre à cette ambition environnementale, construire à la verticale pour ne pas artificialiser davantage les sols semble être la solution la plus évidente. Mais il sait aussi que pour répondre au besoin de production de logements, il va aussi falloir faire preuve d’ingéniosité, laissant clairement entendre que certains sols pourront être artificialisés mais qu’il faudra trouver des solutions ailleurs pour compenser ce qui a été concédé.

Ce n’est pas ‘zéro artificialisation’, c’est ‘zéro artificialisation nette’, donc il faut réfléchir à la manière dont on compense. Je dois visiter bientôt le chantier d’une surélévation d’un immeuble parisien. A l’impossible nul n’est tenu mais, vu l’urgence climatique, il faut inventer pour dépasser l’impossible. Et ça, on est capable de le faire“, remarque Olivier Klein, le nouveau ministre délégué à la Ville et au Logement, dans une interview accordée à Libération. Il ne reste plus qu’à déterminer comment compenser ce qui a été perdu d’un côté pour répondre à cette obligation de Zéro Artificialisation Net (ZAN)…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.