Illustration (rawpixel.com / Freepik / ImmoPotam).

2.721 friches ont été recensées en Ile-de-France

Pour l’Institut Paris Région : 4.200 hectares sont abandonnés sur tout le territoire francilien, soit l’équivalent de 40% de la capitale. L’enjeu est de se réapproprier ces terres pour lutter contre l’artificialisation des sols.

Si l’Ile-de-France est en croissance permanente avec quelques 50.000 nouveaux habitants chaque année, la région a pour objectif de ne plus recourir à l’artificialisation de ses sols d’ici 2050. Pour y parvenir, il a été demandé à l’Institut Paris Région de répertorier l’ensemble des friches pour optimiser et réorienter l’usage de ces espaces oubliés, bien que cette liste ne soit pas exhaustive et reste évolutive. Les travaux de repérages ont pu débuter en janvier 2020 et on dénombre, en octobre 2021, 2.721 friches sur tout le territoire francilien (dont 776 à Paris et ses départements limitrophes). Ainsi, pour l’Institut Paris Région, 4.200 hectares de terrains oubliés ont été recensés et 40% sont des espaces verts délaissés. Les propriétaires de ces terres sont très majoritairement issus du privé (1.990).

La restructuration de ces sites représente un enjeu important de développement économique. Il s’agit notamment d’ancrer les entreprises dans l’agglomération centrale intra A86, où trop d’espaces d’activités ont disparu au profit de l’habitat, et de développer l’attractivité de zones périphériques“, prévient l’Institut Paris Région au préambule de sa note. L’enjeu de se réapproprier ces terrains désaffectés d’Ile-de-France rentre dans le cadre de la loi Climat & Résilience et doit permettre l’aménagement urbain en tenant compte des facteurs environnementaux (maintien de la biodiversité, lutte contre la pollution et préservation des ressources…).

Pour en savoir plus

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.