Illustration (alefolsom / Pixabay / ImmoPotam).

Taux d’usure : pas de changement après la manifestation des courtiers

A l’initiative de l’Union des Intermédiaires de Crédit (UIC), le premier syndicat des courtiers de France, près de cent-cinquante professionnels étaient rassemblés hier devant la Banque de France pour interpeller son gouverneur au sujet du taux d’usure. “Courtiers méprisés, consommateurs lésés“, “Usé par l’usure” : tels étaient les messages déployés.

Si de nombreux acteurs de la vie immobilière et du monde bancaire (promoteurs immobiliers, courtiers, notaires…) se plaignent du taux d’usure, qui correspond au taux maximum auquel les banques peuvent accorder un prêt immobilier, près de cent-cinquante courtiers, à l’initiative de l’Union des Intermédiaires de Crédit (UIC), s’étaient réunis ce mardi 20 septembre 2022 à 11h devant le siège de la Banque de France (Paris Ier) pour exprimer leur mécontentement. Les professionnels du courtage reprochent à la Banque de France, chargée de calculer trimestriellement le taux d’usure, un décalage entre la réalité du marché et la mise en application de règles sensées protéger les emprunteurs. Au final, dans un contexte où les taux d’intérêts remontent à pleine vitesse, de nombreux acquéreurs ne peuvent plus emprunter car ils se retrouvent avec un taux annuel effectif global (TAEG) bien au-dessus de ce fameux taux d’usure, qu’importe si leurs revenus leur permettraient de respecter les règles du Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF). François Villeroy De Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a certes reçu et entendu une partie des manifestants pour échanger avec eux sur le taux d’usure mais la méthode de calcul ne devrait toujours pas évoluer à court terme, conformément à ce qu’il avait déjà annoncé ces derniers jours.

Il sera normalement relevé le 1er octobre, de façon bien proportionnée et plus marquée qu’en juin dernier, en accord avec le ministre de l’Economie et des Finances“, précise la Banque de France, à l’issue de la manifestation, au du Parisien. Néanmoins, l’instance aurait tout de même accélérée la collecte de données auprès des établissements bancaires pour faire en sorte que le taux d’usure proposé le 1er octobre prochain soit au plus près de la réalité du marché. Du côté de Bercy, on espère tout de même que les banques rognent sur leurs marges pour ne pas gripper tout un marché et pénaliser les ménages.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Emma Petit-Berthelot

Contributrice pour ImmoPotam.com. Sujets de prédilection : emploi, Ile-de-France, ancien / récent, loi Carrez, prêt classique... Tous ses articles