Illustration (wirestock / Freepik / ImmoPotam).

Mai 2022 : le marché des crédits se dégrade

En mai 2022, L’Observatoire Crédit Logement / CSA a recensé un nombre de demandes de prêts en baisse pour un montant accordé lui aussi en diminution.

Entre une conjoncture inflationniste sur la très grande majorité de l’économie, la remontée des taux d’intérêts depuis le début de l’année et un moral en berne des acquéreurs, L’Observatoire Crédit Logement / CSA note en mai 2022 que le nombre de prêts accordés (-6,1%) et le montant emprunté (-3,7%) sont en fortes baisses sur les douze derniers mois. Entre un marché qui se dégrade et des banques qui se retrouvent de plus en plus limitées avec le taux d’usure, certains établissements font même le choix de stopper temporairement leurs productions de crédits, le temps que l’activité revienne à la normale.

On note une légère baisse du nombre de barèmes reçus, notamment des grandes banques nationales, indiquant bien que les marges de manœuvre pour remonter leurs taux, après plusieurs semaines de hausses, diminuent en raison notamment du plafond imposé par le taux d’usure. Si cela semble être une bonne nouvelle pour les emprunteurs, en réalité, le risque est qu’à ce niveau de taux, décorrélé les taux d’emprunt d’Etat et de l’inflation, il ne soit plus rentable pour les banques de prêter, ou uniquement aux meilleurs profils. D’ores et déjà quelques banques, très peu nombreuses, ont suspendu leur production de crédit…“, remarque Sandrine Allonier, la directrice des études de Vousfinancer, dans un communiqué de presse. Pour ne pas pénaliser davantage une économie déjà morose, Bercy n’exclurait pas de revoir la façon dont est calculé ce fameux taux d’usure.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.