Illustration (jcomp / Freepik / ImmoPotam).

La BCE augmente ses taux directeurs de 0,5 point

Pour lutter contre l’inflation et revenir sur un standard à 2%, la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé rehausser ses taux directeurs de 0,5 point. L’enjeu est de mieux rémunérer les épargnants et ainsi freiner la consommation : avec moins d’acheteurs, les prix finissent par se stabiliser.

Pour la première fois depuis 2011, la Banque Centrale Européenne (BCE) vient de procéder à un relèvement de ses taux directeurs de 0,5 point. Ainsi, à partir du 27 juillet 2022, le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement (qui représente le taux d’intérêt que les banques paient quand elles empruntent de la liquidité auprès de la BCE pour une durée d’une semaine) passe à 0,50%, le taux de la facilité de prêt marginal (qui correspond au taux que les banques paient lorsqu’elles empruntent de la liquidité auprès de la BCE pour une durée de vingt-quatre heures) est à 0,75% et le taux de la facilité de dépôt (qui correspond au taux d’intérêt que les banques perçoivent lorsqu’elles déposent des liquidités pour vingt-quatre heures auprès de la BCE) est de 0%. En réhaussant ses différents taux directeurs, la BCE joue pleinement son rôle contre l’inflation, dans l’espoir de retrouver à moyen terme une hausse des prix limitée à 2% dans toute la zone euro. En effet, en rendant le coût de l’argent plus élevé, cela aura des conséquences sur les consommateurs et les épargnants. Avec des taux d’intérêts plus rémunérateurs, l’épargnant sera mieux récompensé (comme le montre les revalorisations du Livret A notamment) et la consommation va donc ralentir. Si les ménages dépensent moins, les prix vont cesser d’augmenter à une vitesse folle. Mais si les taux d’intérêts augmentent pour les épargnants, c’est aussi une mauvaise nouvelle pour les emprunteurs qui vont se retrouvés confrontés face à des crédits encore plus onéreux, ce qui ne sera pas sans conséquence sur le marché de l’immobilier qui est très largement financé par de la dette et qui pourrait exclure tous les ménages déjà au taquet de leur capacité d’endettement…

Le Conseil des gouverneurs, conformément à son engagement résolu en faveur de son mandat de maintien de la stabilité des prix, a pris ce jour de nouvelles mesures essentielles pour faire en sorte que l’inflation revienne au niveau de son objectif de 2% à moyen terme. Le Conseil des gouverneurs a décidé de relever les trois taux d’intérêt directeurs de la BCE de 50 points de base et a approuvé la création du nouvel Instrument de Protection de la Transmission (IPT)“, a précisé la Banque Centrale Européenne (BCE) cette semaine. Malgré la hausse des taux d’intérêts, il ne faut pas oublier qu’ils restent plus que jamais inférieurs à l’inflation et, si la conjoncture est plus favorable, un crédit peut éventuellement se renégocier…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Emma Petit-Berthelot

Contributrice pour ImmoPotam.com. Sujets de prédilection : emploi, Ile-de-France, ancien / récent, loi Carrez, prêt classique... Tous ses articles