Illustration (LipikStockMedia / Freepik / ImmoPotam).

En 10 ans, il est possible d’acheter plus grand avec un SMIC

Entre l’évolution du Salaire MInimum de Croissance (SMIC), la hausse des prix de l’immobilier et la baisse des taux d’intérêts, le courtier VousFinancer montre qu’un travailleur modeste a malgré tout vu son pouvoir d’achat augmenter en dix ans pour investir dans la pierre.

Si on entend souvent parler de la hausse des prix de l’immobilier, même si les taux d’intérêts qui n’ont jamais été aussi bas, on peut s’imaginer que le pouvoir d’achat des travailleurs les plus modestes n’a de cesse de reculer. Or, le courtier VousFinancer montre que malgré tous ces vents contraires, un SMICard a la possibilité d’acheter une surface plus grande en 2022 qu’en 2012 dans la plupart des grandes agglomérations. Pour cela, le courtier a comparé le SMIC horaire brut en janvier 2012 (9,22€/brut/heure) à janvier 2022 (10,57€/brut/heure) en tenant compte d’un taux moyen sur 25 ans (hors assurance) en janvier 2012 (4,30%) et en janvier 2022 (1,30%). Ainsi, il apparaît que la capacité d’emprunt d’un SMICard a progressé de 61,3%, passant de 66.480€ en 2012 à 107.210€ en 2022. Avec cette augmentation de la capacité d’emprunt, cela permet d’atténuer la hausse des prix dans toutes les villes (sauf à Rennes où les prix ont augmenté de 71,3%), offrant un gain de pouvoir d’achat malgré un niveau des prix élevé. Par exemple, avec cette capacité d’emprunt sur 25 ans (et avec un apport de 10% pour être conforme avec les standards du marché), un SMICard pourra acheter 11m² à Paris (75), 20m² à Lyon (69), 23m² à Nice (06), 23m² à Bordeaux (33), 28m² à Nantes (41), 29m² à Toulouse (31), 30m² à Lille (59), 30m² à Strasbourg (67), 33m² à Marseille (13), 33m² à Montpellier (34), 40m² à Grenoble (38), 68m² au Mans (72) ou 88m² à Saint-Etienne (42).

Grâce à la baisse des taux combinée à la revalorisation du SMIC, la capacité d’emprunt avec le salaire minimum a augmenté de plus de 60% en 10 ans et de 5% rien qu’en 2021 ! Il est désormais possible d’emprunter plus de 107.000€ sur 25 ans en gagnant le salaire minimum, contre 66.500€ en 2012, soit 40.000€ de plus. Et comme toutes les villes n’ont – heureusement – pas vu leur prix augmenter de 60%, dans la plupart, le pouvoir d’achat immobilier a progressé“, analyse Sandrine Allonier, directrice des études et porte-parole de VousFinancer, dans un communiqué de presse. On peut comprendre pourquoi l’immobilier reste l’un des placements les plus rassurants, qu’importe son niveau de rémunération…

Estimez votre capacité d’emprunt

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.