Illustration (Andrea Piacquadio / Pexels / ImmoPotam).

CAFPI a lancé RefusDePrêt.fr

Si de nombreux courtiers n’ont de cesse de reprocher à la Banque de France le manque de réactivité du taux d’usure, CAFPI a lancé le site RefusDePrêt.fr pour permettre aux acquéreurs recalés du crédit immobilier de faire entendre leurs voix.

CAFPI, leader du marché des courtiers en crédits grâce à ses 240 agences réparties partout en France, vient de lancer un site Internet, RefusDePrêt.fr, pour permettre aux emprunteurs qui ont eu au moins un dossier de financement rejeté par un établissement bancaire de prendre la parole. Pour créer ce site à vocation non commerciale, le courtier a constaté une remontée des taux qui s’est fortement accélérée au cours des derniers mois sans que le taux d’usure ne suive la même cadence et grippe tout un marché. A travers RefusDePrêt.fr, l’objectif est d’offrir des réponses concrètes pour les emprunteurs exclus de l’accès au crédit immobilier à cause du taux d’usure, avec une volonté de relayer les témoignages d’emprunteurs affectés par la réalité de l’application du taux d’usure et une ambition de porter des propositions auprès des pouvoirs publics pour faire converger solutions et protection. RefusDePrêt.fr rappelle qu’un dossier de prêt sur deux est refusé à cause du taux d’usure.

Pour les emprunteurs déçus, il n’existe aucune plateforme qui leur permette de faire remonter les difficultés qu’ils traversent pour trouver un financement. Ce site sera leur porte-voix et leur permettra d’interpeller les pouvoirs publics“, précise Olivier Lendrevie, le président de CAFPI qui a aussi répondu à l’appel des courtiers devant la Banque de France, dans un communiqué de presse. Pour le quatrième trimestre 2022, la Banque de France a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait réévaluer de manière significative ses taux d’usures sur le crédit immobilier.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Emma Petit-Berthelot

Contributrice pour ImmoPotam.com. Sujets de prédilection : emploi, Ile-de-France, ancien / récent, loi Carrez, prêt classique... Tous ses articles