Illustration (philsite91 / Pixabay / ImmoPotam).

Immeuble Le Thémis / PMU : rififi épique pour les paris hippiques ?

Depuis que Le Thémis a été livré en 2019 par Icade, ce bâtiment ultra-moderne reste désespérément vide. Malgré une pandémie mondiale, ce n’est pas pour autant que cet immeuble de bureaux situé dans Paris a perdu de sa valeur. Bien au contraire, si l’on en croit les dernières révélations de Mediapart et de Capital…

L’immeuble Le Thémis et ses 10.655m² de bureaux situés sur la ZAC Clichy-Batignolles (Paris XVIIe), juste à côté du nouveau palais de justice et à proximité du périphérique, divise énormément du côté du Pari Mutuel Urbain (PMU). En effet, s’il est question que le leader des paris hippiques en Europe quitte les bords de Seine (Paris XVe), l’emplacement du nouveau siège ne semble pas faire l’unanimité et va même jusqu’à très fortement diviser en interne, surtout quand on sait que le PMU discutait déjà par le passé avec l’actuel propriétaire, AG2R La Mondiale, pour louer en direct ces fameux locaux à un loyer moins onéreux que ce qui lui serait prochainement proposé.

S’il est aujourd’hui question d’une transaction, cela ferait bien les affaires d’AG2R La Mondiale qui en tirerait une jolie plus-value après trois ans de vacance locative. Racheté en 2019 au groupe mutualiste Covéa pour 117 millions d’euros, la vente pourrait se conclure pour 143 millions d’euros, offrant ainsi une plus-value brute de 26 millions d’euros au passage… Et les acheteurs sont déjà connus puisqu’il s’agirait des maisons-mères du PMU !

Deux camps qui s’opposent

Philippe Augier, le président du PMU et aussi maire de Deauville (14), s’étonne que le déménagement sur le boulevard de Douaumont ne soit toujours pas finalisé. La situation est d’autant plus inquiétante à ses yeux puisque les sociétés-mères du PMU, France Galop et Le Trot, sont contraintes dans le temps pour finaliser la transaction. A travers une société immobilière créée pour l’occasion, la SCI Thémis-Batignolles s’est fermement engagée auprès d’AG2R La Mondiale pour racheter Le Thémis avec pour projet d’y loger principalement le PMU et de se garder les derniers étages plus prestigieux.

Or, pour Cyril Linette, l’opération n’aurait rien de flamboyante et serait même très risquée pour sa structure. Le directeur général du PMU joue la carte de la prudence car, même s’il n’est pas contre l’idée du déménagement, plusieurs points semblent l’interloquer comme la durée du bail (treize ans au lieu de neuf sans possibilité de résiliation triennale) et le choix des étages. Etant le principal locataire de quelques 7.000m² pour un loyer annuel de 3,4 millions d’euros hors taxes, il s’étonne de devoir se contenter des étages les plus bas, ceux qui sont les moins bien exposés et les plus bruyants. Il refuserait surtout l’idée de servir de vache à lait pour les maisons-mères car il n’oublie pas que l’Etat, par l’intermédiaire de la cour des comptes, réclame une séparation totale entre les sociétés de paris hippiques et les organisateurs de courses pour éviter tout risque de délit d’initié. Or, si ces structures se partagent le même immeuble, le risque semble très élevé. C’est pour cela qu’il serait question de faire appel à un expert d’Etat chargé de réévaluer la question du changement de siège.

Un dénouement imminent ?

Etant pressé par le temps, et très certainement par ses actionnaires, Philippe Augier a fait le choix de se ranger du côté d’Edouard De Rothschild et de Jean-Pierre Barjon, présidents de France Galop et du Trot, et aussi administrateurs du PMU. L’heure n’est plus à la discussion des modalités d’un contrat locatif mais de finaliser la transaction. Si des désaccords ont éclaté lors du dernier conseil d’administration, cela s’est conclu par la convocation d’une assemblée générale exceptionnelle pour discuter du sort de Cyril Linette. L’ancien directeur du service des sports de Canal+ sait qu’il joue sa tête et va devoir compter sur le soutien des représentants de l’Etat (ministère de l’Agriculture et ministère du Budget) pour conserver son poste, dans un combat loin d’être gagné. En cas d’égalité, si on compte sa voix et les quatre voix de l’Etat, l’avenir de Cyril Linette pourrait malgré tout être condamné : France Galop, Le Trot et Philippe Augier disposent à eux trois de cinq voix et ce serait alors à Philippe Augier, en qualité de président du PMU, de prendre la décision finale. “Que les meilleurs gagnent” : le slogan du PMU n’a jamais si bien porté son nom puisque c’est désormais ces prochains jours que tout se joue…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.