Illustration (japanibackpacker / Pixabay / ImmoPotam).

Ile-de-France : Paris confirme l’exode urbain

Meilleurs Agents se sont intéressés à l’impact du Covid-19 sur le marché de l’immobilier en Ile-de-France. La tendance est toujours d’actualité : Paris n’a toujours pas retrouvé de sa splendeur, la banlieue reste très prisée…

Si le marché de l’immobilier s’est bien porté en 2021, comme en atteste la collecte des Droits de Mutation à Titre Onéreux (DMTO), les tendances observées ces deux dernières années continuent de se confirmer. Les Français, qui rêvent plus que jamais de grands volumes et de nature, sont prêts à s’éloigner du centre-ville, pour s’offrir une maison où les prix ont augmenté de 12,7% en deux ans partout en France. Dès lors, on peut aisément comprendre que Paris n’a plus vraiment la cote puisque son prix moyen est passé à 10.158€/m² (soit une baisse de 3,2% par rapport au 1er mars 2020), avec des prix oscillant entre 9.396€/m² à Paris XIXe et jusqu’à 15.206€/m² à Paris VIe. Dans le même temps, les prix partout en banlieue ont très sensiblement augmenté depuis le 1er mars 2020 : +3,6% dans les Hauts-de-Seine, +4,4% en Seine-Saint-Denis, +5,4% dans les Yvelines, +5,7% dans le Val-de-Marne, +9,4% en Essonne et en Seine-et-Marne et même +10,9% dans le Val-d’Oise.

A Paris, le pouvoir n’est plus aux vendeurs. Il faut donc accepter de vendre moins bien que lorsque vous avez acheté. […] Les acheteurs se tournent vers les départements où ils pourront gagner en pouvoir d’achat“, remarque Barbara Castillo-Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents. Plus que jamais, les Franciliens sont prêts à aller plus loin, quitte à passer plus de temps dans les transports en commun, pourvu qu’ils aient un chez eux plus généreux, avec une surface extérieure surtout…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.